Ils sont nés ou bien passés par Chierry !

Un Peintre …

 

Jean Baptiste Camille Corot

 

 

Camille Corot (1796-1875), paysagiste remarquable a fait plusieurs séjours dans le sud de l’Aisne.

Le Moulin des Evaux

C’est lors de ces séjours que ses pas le conduisirent à Chierry attiré probablement par le calme, la verdure et la fraicheur du rû, des moulins et du Bois Pierre : peut-être aussi par le souvenir de La Fontaine.

Il y installa son chevalet et peignit plusieurs tableaux :
– Le Moulin des Evaux.
– La clairière du Bois Pierre.

 

 

 

 

Un Fabuliste …

Jean de la fontaine  1621-1695), écrivain  remarquable a fait plusieurs séjours dans le sud de l’Aisne.

Le nom de famille des La Fontaine proviendrait de la dénomination de leur ferme*. (source Léon garnier 1937).

Les bâtiments de leur ferme étaient importants. Ils étaient formés en carré et entouraient une immense cour sur trois côtés.

Le quatrième était une muraille percée en son milieu d’un porche au-dessus duquel s’’élevait un pigeonnier. La Fontaine y faisait des séjours il y écrivit des fables.

*Ferme de la Tuêterie, ancienne Fontaine-Renart, sise au bout de la rue Maurice Clausse à Chierry en allant sur Blesmes. (source Jean Orieux 1976).

Jean de La Fontaine passe ses premières années à Château-Thierry dans l’hôtel particulier que ses parents, Charles de La Fontaine, Maître des Eaux et Forêts et Capitaine des Chasses du duché de Château-Thierry, et Françoise Pidoux de la Maduère, fille de Jean Pidoux de qui il tient son prénom, ont acheté en 1617 au moment de leur mariage. Jean de La Fontaine exercera d’ailleurs la charge de maître particulier jusqu’en 1671. Le poète gardera cette maison jusqu’en 1676. Classée monument historique en 1887, la demeure du fabuliste abrite aujourd’hui le Musée Jean de La Fontaine.

 

Un Bon Juge…Magnaud

Fils d’un fonctionnaire, Paul Magnaud est né à Bergerac en 1848.   Il devient magistrat en 1880, d’abord substitut à Doullens, puis juge d’instruction à Montdidier, Senlis et à Amiens, avant d’être nommé président du tribunal de Château-Thierry en 1887. Il a habité Chierry au 15 de la rue d’Etampes.  C’était un personnage hors du commun qui mettait en œuvre dans ses décisions les valeurs d’Humanité, de Justice et de Démocratie qu’il entendait défendre. L’affaire Louise Ménard en fut l’une des preuves la plus célèbre : A la barre la dame  explique qu’elle et son enfant de deux ans n’avaient plus mangé depuis trente-six heures.  Le Tribunal se retire pour délibérer puis acquitte la prévenue au motif retenu :  « qu’il est regrettable que, dans une société bien organisée, un des membres de cette société, surtout une mère de famille, puisse manquer de pain autrement que par sa faute » . Mis à la retraite en 1918, il sera fait conseiller honoraire à la Cour d’appel de Paris et mourra à Saint Yrieix (en Haute-Vienne) en 1926 à l’âge de 78 ans. Sa femme, la filleule de Georges Sand, fera inscrire sur sa tombe comme épitaphe, les mots « LE BON JUGE ». 

 

 

 

Un Militaire de métier et Entomologiste  par passion …

                                            Charles Ferton fait partie intégrante de notre patrimoine local. Longtemps oublié de ses concitoyens, il peut désormais être reconnu comme l’un des personnages les plus illustres de sud de l’Aisne. Né rue de l’église à Chierry en 1856, mort en Corse à Bonifacio en 1921, il débute sa carrière dans les rangs des élèves de Polytechnique  jusqu’au grade de sous-lieutenant d’artillerie.

Son enfance campagnarde éveille ses dons d’observation, ses nombreux déplacements en garnison vont lui permettre de réaliser des études comparatives précises du comportement des abeilles, guêpes, osmies et autres insectes de la famille des Hyménoptères. Dès  1895 il leur voue une grande partie de son existence, passant des heures à observer et à retranscrire minutieusement les faits et mouvements de ces surprenants petits animaux si bien organisés.

Aujourd’hui la route industrielle a été baptisée rue Charles Ferton …(Grâce à un groupe d’élèves du Collège Jean Racine et leur professeure Chantal Ducloux…  (Plus d’infos à venir…)